Laurence Christophe

Directrice de réseau 

Enfant et adolescente, j’ai toujours habité et fait mes études à Paris intra-muros.
Je passais toutes les vacances chez mes grands parents à la campagne. Je les voyais faire leur potager, nous passions des après midis à dénoyauter, à mettre en bocaux, jeter au composte, brûler le papier, étudier le calendrier lunaire ou donner les miettes de pain aux oiseaux.
J’ai donc toujours concilié une vie très citadine avec une sensibilité pour le rythme des saisons et de la nature.
Adultes puis jeunes parents, nous avons cherché une ville pour élever nos 2 enfants et nous avons été immédiatement séduits par Enghien qui est une ville où il fait bon vivre, ravissante, proche de Paris proposant un cadre de vie et d’éducation privilégiés.
J’ai découvert Enghien en Transition que j’ai choisi de rejoindre, car je partage l’idée qu’il est possible d’aller encore plus loin et ajouter une dimension écologique positive, affirmée et proactive à notre ville.
Il est nécessaire de valoriser les actions menées par les enfants, les citoyens, les entreprises ou les collectivités à apporter une dimension verte – voire une direction verte – afin de réconcilier le développement personnel, économique ou social avec la conscience de l’impact sur la nature et notre environnement.
Absolument convaincue du pouvoir du collectif, je sais que c’est la somme de chacune de nos actions, petites et grandes, qui changeront la donne.