Élodie Olivieri

Cheffe monteuse de films documentaires

Je suis cheffe monteuse de films documentaires sur des thèmes variés (artistiques, sociologiques, musicaux, historiques …) pour France Télévisions, Arte mais aussi pour d’autres structures (musées, institutions, éditeurs de DVD…).
Originaire de Savoie, je suis arrivée en région Île-de-France il y a 15 ans pour mon travail. C’est à ce moment-là que j’ai découvert Enghien-les-Bains en travaillant sur des missions pour le Centre des arts numériques de la Ville.
Cette commune m’a beaucoup plu et nous avons décidé avec mon compagnon d’y habiter, il y a maintenant un peu plus de 11 ans, avec notre fils.
J’ai tout de suite aimé cette ville pour sa typicité concernant son patrimoine architectural, ses espaces de verdures, ses propositions culturelles variées et ses nombreux services et commerces présents sur place.
J’ai décidé de soutenir et de m’engager auprès d’Enghien en Transition, car c’est une liste citoyenne qui dans ses projets de démocratie participative, de réelle citoyenneté et d’implication environnementale m’a immédiatement plu.
Je sais que la Ville d’Enghien-les-Bains, avec le temps, a négligé et réduit ses espaces de nature.
En observant ma commune toutes ces années, je n’ai pas vu d’amélioration en terme de développement durable, ni dans ses projets ni dans sa réalité, alors que cette ville a non seulement un vrai potentiel mais en a aussi les moyens. Je pense que les choses peuvent et doivent absolument changer, et que cela se joue avant tout sur le plan local. Ce nous proposons, avec la liste d’Enghien en Transition, concernant le développement durable, et tout ce qui en découle, en tant que liste citoyenne sans étiquette à l’écoute réelle des attentes des citoyens, fait écho à mes attentes, à ma conscience politique, à ma philosophie de vie.
En effet, cela faisait longtemps que je réfléchissais à l’idée de m’engager et de m’investir localement pour améliorer les actions politiques traitant de l’environnement, de l’accès à la culture, de notre vision de l’enfance… Les questions environnementales et de société me préoccupent beaucoup et même si j’aide selon mes moyens certaines ONG et participe à la coopérative d’Enghien-les-Bains, cela ne me semblait pas encore suffisant. Et c’est en rencontrant Sandra Philippe, David Buffault et d’autres colistiers d’Enghien en Transition et leur projet de liste citoyenne avec de vrais idées innovantes, que j’ai su que c’était le moment de m’investir pour un futur plus juste, plus solidaire, plus dynamique, plus durable et surtout réellement bienveillant.