Angélique Godet

Maman à plein temps

Je suis originaire d’une ville de Normandie de 7000 habitants. À 18 ans, j’ai emménagé à Paris afin d’y suivre des études scientifiques, orientées dans la biochimie et l’infectiologie et dès la fin de ma thèse en virologie, mon époux et moi-même avons cherché un cadre de vie en meilleure adéquation avec nos convictions. Nous habitons le Val d’Oise depuis 2010 et nous sommes immédiatement tombés sous le charme d’Enghien-les-Bains, à la culture si riche. Ornée de son grand lac, avec une vue splendide sur la forêt de Montmorency, cette ville correspond tout à fait à notre conception du bien-être, bien vivre et bien respirer ! Nous sommes Enghiennois depuis janvier 2018. Parents depuis 2013, nous souhaitons y voir grandir notre fille.

C’est en pensant à elle et en ayant une conscience aiguë de l’urgence climatique qu’il m’a paru évident de rejoindre l’équipe d’Enghien en transition. Je crois fermement en l’agriculture urbaine, la revalorisation de nos déchets, ainsi qu’en une meilleure gestion des ressources de la ville. J’estime que ces actions relèvent du bon sens. En outre, je pense qu’un réel échange entre les élu·e·s et les citoyen·ne·s Enghiennois permettra de trouver des solutions en faveur de la transition écologique, économique et sociale. Chaque idée, chaque réflexion, chaque participation favorisera la transparence dans la communication entre citoyen·ne·s et élu·e·s, dans l’optique de mieux vivre dans notre ville.

En tant que scientifique, je m’intéresse de près aux questions de santé publique et environnementales et, à ce titre, j’entreprends actuellement des recherches sur le retraitement des déchets et leur valorisation. Il s’agit d’un sujet complexe, notamment de par la législation dont il dépend, des nombreux organes qui l’entourent, des obligations et opportunités qui en découlent…

Depuis que je suis étudiante je me suis mise au service de la communauté et c’est ce que je souhaite continuer d’apporter comme contribution aux Enghiennois·es. Et pour se faire j’ai toute confiance en Sandra Philippe qui est le porte-parole de nos voix dans cette transition que j’attends avec enthousiasme.